25 janvier 2007

Les Mystères d'Udolphe - Ann Radcliffe

The Mysteries of Udolfo
1794


Les mystères d'Udolphe - folio

Résumé

Emilie Saint-Aubert est une jeune fille vivant une existence douce et protégée parmi des parents aimants. A la mort de ceux-ci, Emilie est confiée à sa tante, la frivole Mme Chéron, qui ne tarde pas à épouser Montoni, un gentilhomme italien au passé obscur et la réputation plutôt douteuse. Montoni emmène son épouse et sa nièce loin de la France, en dépit du chagrin d’Emilie que l’on éloigne volontairement de son fiancé, le chevalier Valancourt, sans espoir de retour.
C’est dans l’Italie du XVIIe siècle, peuplée de brigands et de mercenaires assoiffés de sang, dans un mystérieux château aux allures de forteresse, qu’Emilie et sa tante vont se retrouver enfermées, à la merci de Montoni et de ses sbires, mais aussi en proie aux phénomènes étranges qui se trament entre les murs de l’antique château d’Udolphe…

Avis : Attention spoiler…

Voici quelques semaines que j’ai terminé ce pavé de 900 pages, et j’ai pris le temps de méditer un peu sur ma lecture avant de poster un avis sur ce blog. Il est très difficile de donner un avis sur ce genre de livres, qui possède son lot de longueurs et de passages à vide. Je m’attendais plutôt à tomber sur un roman proche du Moine de Matthew G. Lewis, ouvrage gothique qui m’a terriblement marquée, mais il n’en est rien. On retrouve cependant cette multitude de récits imbriqués, cette foule de détails qui sont destinés à perdre le lecteur, ces éléments propice à susciter la terreur, à imaginer les scénarii les plus horribles… Mais ce roman diffère du Moine par sa pudeur, sa retenue, son élégance. On peut lui reprocher de vouloir tout expliquer au lecteur, alors que celui-ci voudrait rêver. En ce sens, le Moine ne peut pas décevoir. Les déviances du prédicateur Ambrosio, dont les passages les plus crus ont été longtemps soumis à la censure, ont terrifié des générations d’adorateurs de gothique. Une fois que le lecteur a quitté le réel, il n’y revient plus. Dans les Mystères d’Udolphe, tous les phénomènes étranges observés par l’héroïne finissent par être expliqués le plus rationnellement du monde. Au bout du compte, le lecteur finit toujours par être rassuré, ce qui n’était pas le cas dans le livre de Lewis, qui entrait pleinement dans le fantastique sans chercher une seule seconde à s’en échapper. La plupart des peurs de l’héroïne sont dues à son imaginaire galopant, à l’image de Catherine Morland, le personnage central du fameux Northanger Abbey, où Jane Austen s’est adroitement moquée de ce courant littéraire très en vogue à son époque. Néanmoins, j’ai passé un excellent moment à suivre les peurs, les larmes et les évanouissements d’Emilie de Saint-Aubert. On ressent à chaque page la profonde influence qu’a eu Ann Radcliffe sur les sœurs Brontë par exemple, qui ont exploité dans leurs œuvres majeures les grands éléments gothiques : les maîtres taciturnes et mystérieux, les manoirs « hantés », perdus au milieu de paysages mornes et désertiques, propices au développement des passions et des haines les plus extrêmes.

Je conseille donc ce livre non seulement à tous les amateurs du genre, mais aussi aux adorateurs de l’intrigue et des énigmes fantastiques…

Les Mystères d'Udolphe d'Ann Radcliffe - 905 pages - Editeur Gallimard - Collection Folio Classique

8 commentaires:

Anonyme a dit…

Bonsoir! Je cherchais des livres à lire et je suis tombé sur Ann Radcliff et ce livre. Je suis donc tombée sur ton blog et j'ai lu avec attention ton artcile. Je pense qu'il va m'orienté vers ce livre dans un premier temps puis vers le live dont tu parles Moine de Matthew Lewis; il ne m'a pas l'air mal! Merci et bn continuation

Clelie a dit…

Bonjour !

J'espère que ce roman va te plaire comme il m'a plu... Le Moine est dans un genre beaucoup plus "cru" (en tout cas pour l'époque), mais c'est le premier véritable roman noir de la littérature, splendidement écrit.
Attention, Le Moine a subi une réécriture par Antonin Artaud. Je conseille de lire l'original et non le roman modifié.

A très bientôt et bonne lecture !

Clelie

Kam a dit…

Bonjour, je suis étudiante en anglais et grande amatrice de litterature gothique. cette année je fais mon mémoire de master sur les héroines gothiques et j'ai justement choisi les Mystères d'Udolphe et le Moine comme corpus. J'ai trouvé ton article très interessant, bravo d' essayer de convaincre les gens à s'ouvrir a ce genre de littérature :)

je voulais savoir si tu connaissais des adaptations filmiques connues de ces deux romans
merci d'avance

Clelie a dit…

Bonjour Kam et merci pour ton commentaire !

Cela doit être passionnant de réaliser un mémoire sur la littérature gothique et leurs héroïnes ! Bravo !

Pour Le Moine, il y a eu à ma connaissance 2 adaptations :
1/ El Monje, film de 1972 de Luis Buñuel avec Franco Nero et Nathalie Delon

2/The Monk (sous-titré : seduction of a priest) en 1990 avec Paul McGann et Sophie Ward.

J'ignore si ces films sont encore disponibles en dvd ou vhs (peut-être vérifier sur amazon ?)

J'ai lu des critiques plus que vaseuses au sujet de ces films. Le sujet étant un peu...'sensible', je pense que le scénario a du être écorché, et pas forcément dans le meilleur sens du terme.

Concernant les mystères d'Udolphe, il n'y a aucune adaptation à ma connaissance. Par contre, il est peut-être assez amusant de faire un comparatif avec Northanger Abbey de Jane Austen (dont l'héroïne est une fervente admiratrice "d'Udolphe"), duquel une excellente adaptation a été tirée en 2007 par ITV avec Felicity Jones :

http://www.amazon.co.uk/Northanger-Abbey-Filicity-Jones/dp/B000NDETLK/ref=sr_1_1?ie=UTF8&s=dvd&qid=1200063701&sr=1-1

Voilà, j'espère t'avoir aidé. en tout cas, bon courage pour la suite !

Anonyme a dit…

Bonsoir !
Je suis ravie d'être tombée par hasard (càd en cherchant des infos sur J.Austen) sur ce blog si proche de mes goûts littéraires et si bien documenté (c'est bien simple, je suis armée d'un crayon et copie toutes les références !). Le roman d'Anne Radcliffe "Les Mystères d'Udolphe" fait parti de mes préférés, après ceux de J.Austen évidemment. Comme vous soulignez que qq passages du roman sont un peu longs (ce qui est vrai !), je voudrais signaler qu'une version intitulée "Les Mystères du Château d'Udolphe" traduite par Nicolas Fournier aux éditions Domaine Romantique est disponible et que celle ci est "allègée" de ces descriptions un peu longuettes qq fois. Cependant, la suppression ou le racourcis de qq passages fait perdre un peu de sel et de style à l'histoire, c'est dommage... ms pas si mal !
Encore une fois, chaleureuses félicitations pour ce site !
Niorame

Clelie a dit…

Bonjour Niorame et merci pour ce commentaire si chaleureux !

Je connais en effet la version allégée dont tu parles, et je comprends que l'on puisse être rebuté par les longueurs de ce livre. Quitte à paraître un peu bornée, je continue de penser que l'original vaut la peine d'être lu, cela aide à connaître ce type de romans, à se familiariser avec le style. Reconnaissons que la plume est très belle et pleine de retenue.

N'hésite pas à donner ton avis sur d'autres romans ! Ils sont toujours les bienvenus !

A bientôt je l'espère,

Clelie

Anne-P. a dit…

Bonjour !
Moi aussi je suis tombé sur ton blog par hasard, mais je m'apeçoit que les livres qui y sont proposé devrait énormément me plaire. j'ai lu "les Hauts de Hurlevents" d'Emilie Brontë à noël et j'en suis tombé amoureuse (j'ai du le relire trois fois depuis, je commence à le connaitre par coeur ^^) Il faut dire que je n'ai que 13 ans et que jusque là, a part quelques shakespeares et autre, je ne lisait pratiquement que du fantazy (Harry Potter, Eragon, Bilbo le Hobbit, Ewilan et livres moins célèbre). J'ai donc mis de côté mes gout habituel (et je croit qu'il ne sont pas près de sortir du placard) pour lire Jane Eyre que j'ai dévoré. Je pense lire Agnès Grey mais aimerait m'essayer au roman gothique car ce sont les éléments qui en sont tiré qui m'ont le plut le plus dans les romans des soeurs Brontë. Ta description des "Mystères d'Udolphe" m'a donné très envie de le lire ainsi que "Le Moine"... Merci !

Clelie a dit…

Bonjour Anne-P. et merci pour ton commentaire !

Tu as déjà lu tout cela à 13 ans ! Eh bien, on peut dire que tu es une lectrice très assidue et dotée d'un choix excellent !

Je pense que tu aimeras les Mystères d'Udolphe, malgré ses longueurs... Par contre, je ne te conseille pas le Moine pour le moment... Peut-être - et ne le prends pas mal - es-tu un peu jeune pour ce roman, qui est assez cru dans son genre. Je l'ai lu à presque 20 ans, et je ne m'attendais pas cela... Sans être choquée, j'ai été très suprise du contenu de ce livre en considérant l'époque à laquelle il a été écrit...
Mais libre à toi, bien sûr, de t'y essayer.

Il y a de nombreux autres gothiques très réussis, des classiques du genre qui pourraient t'intéresser, tels Le château d'Otrante de Walpole ou encore le Melmoth de Maturin.

A bientôt, je l'espère.

Amicalement,

Clelie