14 novembre 2008

Les Enquêtes d'Enola Holmes - Nancy Springer

Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com

Résume du tome 1 "La Double Disparition"

Ce premier tome raconte l'histoire d'Enola, una jeune fille de 14 ans, qui vit seule avec sa mère dans le domaine familial de Ferndell Hall. Le jour de son anniversaire, la mère d'Enola, lady Eudoria, disparaît mystérieusement. Prise au dépourvu, la jeune fille fait appel à ses frères, Mycroft, et le très célèbre Sherlock Holmes, qu'elle n'a pas revu depuis près de 10 ans. Même le grand détective se voit dans l'obligation de rentrer précipitemment à Londres, et de remettre cette affaire aux mains de Scotland Yard, car tout laisse à croire que Lady Eudoria a bel et bien disparu de son plein gré, effaçant toutes traces derrière elle. Mycroft, quant à lui, est bien décidé à envoyer leur jeune soeur dans un collège pour jeunes filles, mais Enola ne l'entend pas de cette oreille et est bien décidée à retrouver sa mère par ses propres moyens...

Résumé du tome 2 "L'affaire Lady Alistair"

Cette fois, Enola, toujours aussi résolue à se cacher de ses deux aînés Mycroft et Sherlock Holmes, a l'audace d'ouvrir un cabinet de recherches en plein Londres au nom du Dr Ragostin, personnage et patron fictif, qui lui permet de travailler en toute tranquillité. Enola est ravie de voir un beau matin arriver son premier véritable client, mais quelle n'est pas sa surprise en lisant la carte de son visiteur : "John Watson, docteur en médecine".

Mon avis

On pourrait en effet croire que ce roman, introduisant dans la famille très restrinte de Sherlock Holmes, un élément supplémentaire (à savoir une soeur de près de 20 ans sa cadette), est une erreur. A mon grand étonnement, l'histoire est très plaisante et surtout, les personnages originaux sont merveilleusement respectés. Mycroft apparaît comme un personnage assez froid, assez impersonnel, sans réelle délicatesse. Sherlock Homes est représenté comme un homme dynamique, intelligent, un peu abrupt parfois, qu'Enola respecte pourtant profondément. L'auteur le décrit au départ comme un monstre d'égoïsme et de froideur, puis ensuite comme un personnage qui cherche pérpétuellement à cacher ses accès de dépression, à dissimuler une sensibilité et une humanité en totale opposition avec ses apparences rigides.Enola, pour sa part, est eminemment subtile (et elle a de qui tenir !), avec un soupçon de maladresse enfantine vraiment exquis. Un personnage très attachant, décrit comme étant "le portrait craché de son frère Sherlock", ce qu'elle ne considère pas vraiment comme un compliment... Quand l'auteur décrit Sherlock Holmes, on sent une réelle admiration et un réel respect de l'esprit de Conan Doyle.
Autre atout non négligeable de cette saga : un don exceptionnel pour décrire les lieux, les ambiances, en quelques lignes, quelques mots.

Le deuxième tome, quant à lui, est tout aussi plaisant : il s'agit là d'un récit vivant, précis, énergique et intelligent. Certes, au cours de ce tome, il est indéniable qu'Enola grandit, mûrit, livrée à elle-même à 14 ans à peine en plein Londres. Mais elle y gagne en intelligence et en perspicacité... Son grand coeur et sa clairvoyance lui font accomplir des miracles, même si finalement, la résolution de son enquête peut être considérée comme quelque peu farfelue. Néanmoins, c'est un grand plaisir, et ce livre ne peut résolument pas être laissé de côté avant d'être lu, savouré et terminé... Dans ce tome, j'ai vraiment été définitivement persuadée que l'auteur avait approché le personnage de Sherlock Holmes avec brio. Elle ne le dénature jamais, lui confère une image brillante et fière, sans pourtant faire l'impasse sur ses défauts. Et pourtant... il est merveilleux de voir et de lire comment le frère aîné, adulé, adoré, malgré ses allures imbuvables et rigides, se prend subitement d'affection pour sa soeur, au point d'être sincèrement malheureux que cette dernière veuille à tous prix s'éloigner et vivre sa vie comme elle l'entend... On peut la comprendre... Holmes n'est pas vraiment du genre à soutenir le mouvement suffragiste ou à prôner l'abolition du corset ... Et pourtant, tout me porte à croire qu'il va vite changer d'avis, quand il s'aperçoit quels tours sa cadette peut lui jouer...

Un régal, cette relation fraternelle faite tout à la fois de paradoxes et de tendresse...

Ces romans sont édités chez Nathan Jeunesse. Le 3e tome de la sage "Le Mystère des Pavots Blancs" est d'ores et déjà disponible dans la même collection. Deux autres volumes sont prévus d'ici 2010 ! Avis aux amateurs...

16 commentaires:

Gabriel a dit…

Article très intéressant, merci beaucoup de me faire découvrir ces romans dont je n'ai encore jamais entendu parler. Les couvertures sont très séduisantes. Il ne fait aucun doute que je les lirai...même si j'avoue que je n'aime pas beaucoup entendre dire de Mycroft qu'il est froid et impersonnel, ça ne va pas du tout ça ^_^ !
L'idée que la famille Holmes s'agrandisse est du reste très réjouissante.
Ma prochaine commande chez Majuscule : les 3 premiers tomes sans hésiter ^_^.

Amicalement,

Gabriel

Clelie a dit…

Hello Gabriel,

Je pense que tu ne seras pas déçu, ce sont des romans très sympathiques et très respectueux des oeuvres originales.
Aaah, Mycroft. Je dois dire qu'il est une grande énigme pour moi. J'ai toujours trouvé ce personnage éminement froid et distant. Même si je lui reconnais volontiers un sens aigu de la logique holmesienne...

Bonne lecture, en tout cas !

C.

Anonyme a dit…

BONJOUR

J'ai commencé à les lire il n'y a pas longtemps et je voudrais savoir combien y a t'il de tome sortit et a sortir

Clelie a dit…

Bonjour,

Pour l'instant, trois tomes sont sortis : Une double disparition, l'affaire Lady Alistair et Le Mystère des Pavots Blancs.

Un 4e tome est déjà sorti aux US sous le titre "The Case of the Peculiar Pink Fan" et un autre sort au mois de mai "The Case of the Cryptic Crinoline". Aucune date n'est annoncée pour le moment en Europe.

Au plaisir de te lire ;-)

Anonyme a dit…

Je suis contente que d'autres personnes aime ces livres, j'adore Enola Holmes, j'ai les tomes 1,2,3 et 4 et j'attend avec impatience le 5 ème !!! Natalia

Anonyme a dit…

Le quatrième est de loin mon préféré, il est encore plus psychologique que les précédents. J'ai une petite question bête à poser : pensez-vous que les autres romans soient "lisibles" pour un niveau B1 en anglais? Je ne pense pas avoir la patience d'attendre leur sortie en Français...

Clelie a dit…

Bonjour et merci pour le commentaire !

Le tome 4 est aussi mon préféré, et je me rends compte honteusement que je n'ai même rédigé aucun article sur le sujet : shame on me !

Je serais mal placée pour répondre à votre question car j'ai lu les 4 tomes en français. Je pense cependant que la version VO ne doit pas être très compliquée, alors pourquoi pas ?

A très bientôt je l'espère.

Clelie.

Anonyme a dit…

Je viens d'avoir aujourd'hui le 6ème tome d'Enola Holmes et je l'ai déjà dévoré! Pourtant, j'ai l'étrange inpression qu'il s'agit d'une fin... Si l'un de vous l'a lu, pourrait-il me donner son avis?

Clelie a dit…

Hello !

Malheureusement, je ne l'ai pas encore entre les mains, mais cela ne saurait tarder...

A suivre !

Merci pour le com' et à bientôt !

Clelie a dit…

Me revoilà avec un avis bref... Je l'ai lu (que dis-je, dévoré !)... Cela sent la fin, tout à fait, même si le doute peut subsister...

Fanny a dit…

Je suis en tous points d'accord avec vous! Je viens d'achever le dernier tome "Metro Baker Street", et je suis très très satisfaite de l'ensemble de l'histoire!
"Très satisfaite" n'est d'ailleurs pas du tout ce qu'il convient de dire pour commenter ces livres tant ils sont frais, enlevés et entraînants!
Je n'ai qu'un regret: qu'il n'y en ait pas plus! Ces énigmes, ces personnages, cette relation fraternelle, et toujours le mystère qui plane sur ce qu'est devenu leur mère, tout est divin!
A lire!

Clelie a dit…

Bonjour Fanny et merci pour votre commentaire.

En effet, le ton est délicieusement frais, je pense que vous avez trouvé les mots justes !

Je pense que désormais, plus aucun doute n'est permis quant à la fin de la série. J'ai d'ailleurs eu la chance d'en avoir la confirmation par l'auteure elle-même.

A très bientôt je l'espère !

Clara a dit…

C'est une série exeptionnelle !
10/10 !
Je ne peux plus m'en passer... On rentre incroyablement dans la peau du personnage, et c'est magique ! L'auteur ( Nancy Springer ) est exeptionnelle ! Elle vous fait passer des moments plein de joie !

Il n'y a qu'1 souci :
On est tellement absorbé que maintenant, je suis très triste parce qu'il n'y a que 6 tomes...

Enola est ma nouvelle amie, et je ne pense qu'à elle en cours !

BONNE LECTURE !!!

Clelie a dit…

Bonjour Clara,

Et merci pour ce commentaire si frais et si enthousiaste !

Il est vrai qu'il s'agit d'une très belle série, à la fois pleine de mystères, mais aussi de tendresse. Le dernier tome (Métro Baker Street) a vraiment été un crève-coeur, puisqu'il s'agit effectivement du dernier opus de la série.

Excellente lecture à toi aussi !

Clelie.

clairebelgato a dit…

Cette sympathique série (que je n'ai toujours pas lue damn !) est actuellement réadaptée en BD aux édition Miss Jungle dans un style doux tout en aquarelle :http://www.bdfugue.com/enola-holmes
Je crois que je vais craquer pour cette version !

Clelie a dit…

Ouiii ! J'ai vu cette série de bd il y a quelques temps, mais je n'ai pas encore eu l'occasion d'y jeter un oeil ;) J'avais remarqué que le dessin et les couleurs étaient effectivement sublimes !
La série en livres est un régal ! Mon préféré reste le tome 4 "Le secret de l'éventail", sublime et tellement jubilatoire quand on aime Sherlock Holmes...