03 juillet 2013

The Autobiography of Jane Eyre : une websérie !

Certains d'entre vous ont certainement entendu parler de The Lizzie Bennet Diaries, l'adaptation moderne de Pride & Prejudice dans un format vlog ou websérie, qui a été l'un de plus grand succès youtube du début de l'année 2013. Ce genre de séries se composent d'un épisode de quelques minutes, posté toutes les semaines, et tâche de retranscrire dans notre époque et sa saturation de média de tous ordres, certains grands classiques, avec tous les risques que cela comporte. Mais voilà : c'est en réalité complètement addictif pour le spectateur internaute... Si j'ai manqué les débuts The Lizzie Bennet Diaries, et son immense popularité (près d'un demi-million de vues pour chaque épisode), une nouvelle websérie a vu le jour il y a quelques semaines : The Autobiography of Jane Eyre.
Cette série, plus modeste, avec un budget proche du néant total, cofinancée, écrite et gérée par ses comédiens et son équipe de production, offre un nouvel aspect de la série made in web !  Dès la première vidéo, soyons honnêtes, j'ai été "accrochée", voire scotchée par l'aspect très intimiste de la production, et par le talent de la comédienne, Alysson Hall, qui tient le rôle de Jane Eyre, qui affiche tour à tour détermination, volonté, tristesse, insouciance, dans des confidences si touchantes qu'elles en paraissent presque authentiques. La série en est à son 14e épisode, et Mr Rochester que tout le monde évidemment attendait au tournant, a fait son apparition. Il est clair que les créateurs jouent avec les pieds des internautes : trois semaines que Rochester apparaissait à demi-caché, soit par un mauvais angle de caméra, soit parce que la caméra est tombée par terre (Mr Rochester, il ne fallait pas essayer de renverser Jane avec votre voiture... ^_^), soit parce qu'il tourne le dos à l'objectif. Pendant un temps, nous avons donc vu un avant-bras tatoué, son dos... et ses chaussettes (si, si). On en sait désormais (un peu) plus sur ce personnage emblématique, ainsi que sur la maison où Jane est engagée pour s'occuper d'Adèle, où il semble se tramer des choses pour le moins étrange.



Difficile d'adapter ce classique victorien, avec son carcan de conventions sociales, dans le monde d'aujourd'hui, penserez-vous. En réalité, pour l'instant, l'histoire fonctionne, car particulièrement bien écrite et pensée, malgré le manque visible de moyens, et l'aspect très "amateur" de cette production d'origine canadienne, si on la compare avec celle des Lizzie Bennett Diaries, avec ses scénaristes et comédiens rémunérés. Cependant, je dois dire que l'on y croit davantage pour cette raison. Il y a quelque chose de très vrai, d'authentique même, dans cette série, aussi modeste soit-elle. Je vous assure en tout cas qu'une fois visionnée, vous ne la lâcherez plus !

Pour plus d'infos, voici le site officiel de la série : http://theautobiographyofja.wix.com/jane-eyre
où sont référencés l'entièreté des transmedias par lesquels Jane s'exprime (tumblr, instagram, twitter), ainsi que les autres personnages de l'histoire, et avec lesquels les internautes peuvent donc interagir... Le concept ne manque pas d'audace et d'originalité...

Chaque épisode est posté tous les mercredis à 18h, sur le compte youtube de la série.


5 commentaires:

Sarah a dit…

Hello!
Merci beaucoup pour le lien.
J'en ai entendu parler dans certains commentaires youtube de LBD (que j'ai adoré! Oui ça rend accro!!) mais je ne trouvais pas le lien pour cette nouvelle websérie.
Je vais voir ça tout de suite :)

Clelie a dit…

Hello Sarah,

J'espère que The AoJE te plaira autant qu'à moi ! En tout cas, pour l'instant, c'est aussi addictif que LBD... ^_^
Au plaisir d'un discuter ! ;-)

Lorinda a dit…

J'ai commencé à regarder (même si je n'ai pas vu LBD!) et j'avoue que j'apprécie bien le résultat...c'est toujours sympa et intéressant de découvrir une histoire classique revu d'un point de vue contemporain, et les moyens utilisés sont originaux ! Merci de la découverte et de ce conseil ^^ (et j'essayerai de ne pas être trop impatiente de voir Rochester, Grace Poole m'a déjà bien fait rire !)

Amicalement (et j'attendrai ton mail ^^)

Clelie a dit…

Ah, je suis ravie que la série te plaise ! Grace Poole, dans le registre de la femme stressée, limite névrosée, est une vraie perle ! Tu verras, Adèle est également un personnage surprenant, même si très différent de son original littéraire. Mais le changement n'est pas pour déplaire... !

A très bientôt !

clairebelgato a dit…

j'ai commencé aussi ! et je suis totalement sous le charme ! rien que le premier épisode est une petite perle ! cette nouvelle jane eyre est aussi charmante que pétillante et j'aime également beaucoup Adèle ! cette gamine est absolument adorable ! Moi qui n'aime pas tellement ce personnage, d'habitude, là, grosse surprise ! les web-séries m'intéressent de plus en plus, ces temps-ci ! Bon ben, me reste plus qu'à regarder The Lizzie Bennet Diaries, depuis le temps que j'en entends parler !