25 août 2009

L'élégance du hérisson de Muriel Barbery

Image hébergée par servimg.com


Le hérisson, c'est Renée, concierge du 7 rue Grenelle, un immeuble bien mis et peuplé d'un échantillon non négligeable de puissants de ce monde. Renée, à première vue, est l'archétype de la concierge : elle n'est ni jolie, ni aimable, ni cultivée. Dans ce monde où il est de bon ton de ne pas franchir les barrières sociales, Renée s'évertue à dissimuler à autrui sa véritable nature : elle lit les philosophes, Marx et Tolstoï... et se gausse de ces nantis nombrilistes qui pose sur elle un regard méprisant.
A l'étage au-dessus vit Paloma Josse, une jeune fille de 13 ans, d'une intelligence hors norme, qui veut fuir ce monde de privilèges et de bassesse au point d'en vouloir finir avec la vie.
L'arrivée d'un nouveau voisin, Kakuro Ozu, va soudain mettre sans dessus-dessous les existences de Renée et Paloma, bousculant leurs a priori et leur vision du monde.

***

A travers les pensées croisées de Renée et de Paloma, le lecteur évolue dans une sphère ouatée, pleine de sens et de profondeur, pourtant à travers un quotidien banal mais qui se revèle d'une richesse et d'une sagesse rares.
L'écriture est belle, limpide, élégante, subtile et intelligente. En un mot, une rareté. Un texte jubilatoire qui allie à la fois la tristesse résignée et la pertinence d'un humour vrai.

Il est indéniablement l'un des meilleurs livre que j'ai pu lire cette année, une perle entre les perles, qui donne à réfléchir et qui porte en elle un enseignement d'une beauté pure et discrète.

Un roman à mettre entre toutes les mains... !

A noter que le film Le Hérisson, de Mona Anache, avec Josiane Balasko, librement inspiré du roman, est sorti cette année. Je ne l'ai malheureusement pas encore vu, je ne puis donc émettre aucun avis à ce sujet.

Image hébergée par servimg.com

9 commentaires:

Anonyme a dit…

Voici un livre difficilement qualifiable ; j'ai mis très longtemps à le lire en faisant de longues pauses. J'ai eu l'impression ne ne pas être à la hauteur : vocabulaire inconnu, réflexions philosophiques de Renée me passant au dessus de la tête...je me suis souvent demandée si l'auteur voulait nous en mettre plein la vue ou si j'étais inculte !
D'un autre côté il y a des passages très savoureux, très drôles,très cyniques, mais aussi tellement vrais qu'ils nous touchent plus particulièrement selon notre parcours de vie. Au fur et à mesure de la lecture et à l'arrivée de M. Ozu, les personnages s'humanisent ce qui les rend plus sympathiques. La fin est surprenante.
N'ai pas vu non plus le film mais j'imagine très bien Balasko en Renée !
Amicalement.
Paeonia

Clelie a dit…

Paeonia, merci pour ce nouveau commentaire !

Il est vrai que ce livre est une sorte d'ovni, et que l'on peut être déconcerté par les divagations philisophiques de René ou de Paloma. Cependant, je n'ai pas ressenti cela comme un étalage agressif de la part de l'auteur. Disons que j'ai vu cela comme une façon de faire apparaître ses personnages comme des ovnis eux aussi, des gens à part, des gens d'une richesse intérieure qui échappe à la masse vulgaire qui les entoure. Quand on considère nos protagonistes et leur milieu, il y a un monde entre eux, un fossé plus profond que le grand canyon... J'ai trouvé ce livre beau et réfléchi, émouvant ou drôle.
Je ne suis pas une spécialiste en philo, loin de là, mais j'ai trouvé le tout bien mené et jamais prétentieux.

A très bientôt et au plaisir de discuter avec toi ;-)

Amicalement,

Clelie

Popila a dit…

Bonjour Clélie,

Contrairement à toi, je n'ai pas trop aimé ce livre... en revanche, j'ai bien aimé le film !

Je m'en explique dans le billet que j'ai récemment consacré à L'Elégance du hérisson et à son adaptation sur mon blog. Si tu veux, tu peux y jeter un coup d'oeil...

Je profite de ce message pour te signaler que j'ai mis ton blog dans ma "blogroll" (je crois que c'est comme ça qu'on dit): j'espère que cela ne te pose pas de problème ?

Bien cordialement, Popila.

@ Paeonia : cela fait longtemps que je ne t'ai pas vue sur "the Inn" ; je suis contente d'avoir en quelque sorte de tes nouvelles par blog interposé. ;)

Clelie a dit…

Bonjour Popila et merci pour ton message !

J'aimerais beaucoup voir le film pour comparer, en effet. J'ai bien lu que c'était "librement inspiré", et cela me fait un peu peur, mais étant donné que tu as un goût très sûr, je te fais confiance ;-)

Je vais mettre moi aussi ton blog dans ma liste de liens !

A très bientôt !

Popila a dit…

C'est très gentil, merci beaucoup ! :D

Gabriel a dit…

Hello Clélie !

Je dois avouer que j'ai mis un temps infinie à arriver au bout de ce roman, j'ai vraiment du mal avec les personnages qui ne veulent pas avancer...

Le film au contraire m'a paru plus digeste et beaucoup moins froid, je l'ai trouvé très beau...

Bel article en tout cas, pour un livre assez atypique j'admet, même si mon avis dessus n'est pas forcément positif.

A très bientôt ;)

Gabriel

Clelie a dit…

Bonjour Gabriel !

Il est certain que les personnages prennent leur temps pour se mettre en place. J'ai eu un peu de mal à entrer dans l'histoire moi aussi, et puis tout à coup, après avoir lu certains propos qui m'ont touchée d'une façn très personnelle, je me suis glissée dans les récits croisés avec une extrême facilité. Les personnages me sont devenus terriblement familiers, et je n'ai pas pu décrocher jusqu'à la dernière phrase.

Je sais que beaucoup de gens ont moyennent apprécié ce livre, voire carrément détesté, ce que je peux aisément comprendre. Le fait qu'il m'ait plu au délà de toute mesure est sans doute parce qu'il fait écho à des réflexions personnelles.

A très bientôt,

Amicalement ;-)

Clelie

Lulla Lullaby a dit…

Mon prof de philo nous avait conseillé ce livre, j'ai été interpellée par le titre, un jour en parcourant les rayons du cdi à la recherche d'un livre à lire et je suis retombée dessus et j'ai décidé de le lire. Je l'ai trouvé vraiment génial, très peu de livres actuels me transportent comme il l'a fait! L'auteur écrit très bien et c'est peu de le dire!
Quant à l'adaptation en film elle ne m'a pas déçue, ce film à gardé l'esprit du roman en ajoutant par dessus de très belles images!

Perséphone a dit…

Bonjour Clélie,

Comme toi j'ai adoré ce roman et on adaptation, j'en ai même fais la critique en même temps que toi, quelle coïncidence!

En tout cas, je partage ton avis!

Bien à toi

Perséphone