30 mars 2010

Le Concert

Film de de Radu Milhaileanu (2009).

Avec Mélanie Laurent (Anne-Marie Jacquet), Alexeï Guskov (Andreï Filipov), Dmitri Nazarov (Sacha Grossman), Valeri Barinov (Ivan Gavrilov), François Berléand (Olivier Morne Duplessis), Miou-Miou (Guylène de La Rivière), Roger Dumas (Momo),...

Le Concert (2009)

Andreï Filipov était l'un des plus grands chefs d'orchestre de Russie. Après avoir refusé de licencier ses musiciens juifs, comme l'exigeait le parti, il s'est vu interdit de musique.
Devenu "homme de ménage" au théâtre du Bolchoï de Moscou, il intercepte un jour un fax provenant du théâtre du Châtelet à Paris. Dans un instant de folie, Andreï s'empare du fax et se met à la recherche de ses anciens musiciens, et s'apprête à se faire passer pour le Bolchoï, alors que ni l'un ni l'autre n'ont plus joué depuis 30 ans...

***
Andreï Filipov (Alexeï Guskov)

Le Concert est assurément l'un des meilleurs films que j'ai pu voir ces derniers mois, voire ces dernières années. Ce qui le rend touchant et aussi profondément humain, c'est sans doute sa simplicité, sa sobriété, sa pudeur, voire son absence de prétention. C'est aussi la caractéristique de la plupart des personnages, tour à tour drôles ou tragiques, qui vous habitent, vous marquent pendant longtemps après le visionnage.
Etant très sensible pour ma part à l'âme et l'histoire russes, la plupart des situations cocasses - comme la manifestation du parti communiste où il n'y a plus que des figurants rémunérés... hilarant !.. - se révèlent à double tranchant. Si on sourit devant une situation burlesque, on peut être certain qu'elle sera inévitablement teintée de douleur et de regret. La plus grande force du Concert est justement cette perpétuelle opposition de la drôlerie et du tragique, élément propre à l'âme slave...

Dmitri Nazarov (Sacha) et Alexeï Guskov (Andreï)

Les acteurs sont absolument splendides, dignes, et touchants, notamment Dmitri Nazarov, dans le rôle d'un violoncelliste de talent reconverti en ambulancier...
Venons-en à Alexeï Guskov, qui brille d'un éclat mélancolique et sublime, dans le rôle du chef d'orchestre terrassé par la tristesse, profondément blessé, anéanti, frustré par son impossibilité d'accomplir un but ultime. Le concerto pour violon de Tchaïkovsky, personnage à part entière de l'histoire, l'accomplissement final de tous les destins, berce tout le film de son élégance et de sa retenue.

Mélanie Laurent, incarnant la soliste auréolée de gloire, qui sous des dehors arrogants et dédaigneux, se rélève être elle aussi en quête d'un absolu : celui du simple regard d'une famille qu'elle n'a pas connue.
Une performance subtile, pleine de variations exquises, qui ajoute à ce film une rare délicatesse.

Mélanie Laurent (Anne-Marie Jacquet)

2 commentaires:

essai à la plage a dit…

Je partage entièrement cet avis. Ce film et ses acteurs m'ont vraiment touchée. Le Concert est une perle rare qui glorifie le septième art.

Clelie a dit…

Merci pour ton commentaire, essai à la plage ;-)

A bientôt je l'espère.