07 février 2014

Pourquoi me réveiller (Werther - Jules Massenet), Jonas Kaufmann



Opéra Bastille (2010) - Jonas Kaufmann - Sophie Koch
Direction : Michel Plasson

Scène poignante et passionnée extraite de l'acte 3 de Werther, d'après Goethe, magnifiquement interprétée par Jonas Kaufmann et Sophie Koch ... Sans parler de la réalisation, très cinématographique, qui sert superbement cet extrait follement romantique !

4 commentaires:

Lorinda a dit…

Je ne peux que simplement admirer...les deux chanteurs sont magnifiques pour une scène aussi passionnée...de quoi vouloir revoir l'opéra et l'écouter encore ** (et de remettre les Souffrances du Jeune Werther sur ma pile à lire ^^)

Clelie a dit…

J'étais certaine que tu adorerais cette scène de l'opéra "Werther" de Massenet. Et puis Jonas Kaufmann dans le rôle, c'est quasiment la perfection... Cette version de Werther bénéficie d'une superbe image, quoique très sombre. La scène finale de l'acte 4 est sublime : à tirer des larmes !
D'ailleurs, pour info, le MET diffuse en mars cet opéra au cinéma, dans une nouvelle mise en scène de Richard Eyre, et avec Elina Garanca au casting, apparemment. Je suppose que ça va t'intéresser !

Lorinda a dit…

Oui...j'ai vu une version avec Elina Garanca justement ( de 2004, avec Alvarez dans le rôle titre) et j'ai trouvé ça à la fois très beau, diablement romantique et en même déchiré entre sentiments et devoirs. Eclatant à souhait ! Il faut vraiment que je lise l'oeuvre originale ! ^^ Et cette version entière avec Kaufmann, qui est paraît-il superbe de bout en bout.
Pour le MET, c'était la séance que j'attendais le plus : mais Elina Garanca a décommandé (elle a a accouché mi janvier et c'est trop tôt pour une reprise) donc c'est la même Sophie Koch qui prend sa place. Je ne doute pas que le duo fera de nouveau des étincelles !

Clelie a dit…

Aaaah ! Tout s'éclaire, voilà pourquoi Sophie Koch est également renseignée au casting... :P Je me disais aussi que cela ferait piètre figure de voir la merveilleuse Sophie Koch dans un rôle secondaire... !
Je suis contente de revoir le même couple que dans la version 2010 de l'Opéra Bastille ! Cela ne peut qu'être absolument parfait, même si je regrette un peu de ne pas voir Elina Garanca dans ce rôle... Ce sera pour une autre fois ^_^

Quant à l'oeuvre de Goethe, Les souffrances du jeune Werther, j'en ai tenté la lecture il y a quelques années, sans grand succès... Je vais tâcher de m'y remettre sérieusement...