14 septembre 2016

La Passe-Miroir : "Les fiancés de l'hiver" et "Les disparus du Clairdelune", de Christelle Dabos



Ophélie vit à Anima, une "arche" pacifique dans lequel tous les habitants ont le pouvoir de donner vie aux objets, ou de les "lire", c'est-à-dire, de deviner leur histoire par le simple toucher. Liseuse habile, mais également passe-miroir, la jeune femme timide, effacée, maladroite, est pourtant contrainte à un mariage diplomatique avec un habitant du Pôle. Son futur époux, Thorn, homme rigide, glacial, est le surintendant de la Citacielle, la forteresse volante où se tient la cour du Seigneur Farouk. C'est dans ce monde impitoyable, où l'intrigue et l'assassinat tiennent lieu de passe-temps, qu'Ophélie va devoir trouver sa place... 

***

Quel énorme coup de coeur que cette saga, découverte grâce à Lorinda, et à de maintes reprises conseillée par des lecteurs au goût très sûr ! Je crois que très honnêtement, cela faisait très longtemps, plusieurs années même, que je n'avais été aussi passionnée par une lecture, et impatiente aussi de la poursuivre. Christelle Dabos, toute jeune auteure dont il s'agit de la première oeuvre, a réussi à créer un univers d'une richesse incroyable, plaisant et nouveau, au confluent de la fantasy et de la littérature classique. L'ambiance n'est peut-être pas sans rappeler les meilleures pages de Philip Pullman ou de J.K. Rowling, mais qu'on ne s'y trompe pas : l'univers de La Passe-Miroir est entièrement original, complètement neuf, et le style terriblement addictif ! Pour preuve, ces deux livres de près de six cents pages ont été avalés en trois jours... ! 

Est-ce de la littérature jeunesse ? Sans doute, puisqu'il semble y être classé, mais je trouve que cette série va bien au-delà de cette classification dans laquelle on a tendance à trouver beaucoup trop de romans américains au style dégoulinant de bons sentiments, qui finissent par tous se ressembler, à force de faire un usage immodéré de vampires et de loups-garous. La Passe-miroir est bien loin de tout cela, et c'est peu dire...

L'ambiance, le cadre, le monde dans lequel évolue les personnages est à la fois attachant et extrêmement énigmatique. Ce monde répond à ses lois, ses règles propres : le monde tel qu'il existait et que nous connaissons, a été scindé en "arches", des morceaux de la Terre originelle, qui sont régis par des Esprits de famille, patriarches fondateurs, sortes de demi-dieux immortels et tout-puissants, dont on ne sait presque rien. Sur Anima, la vie semble s'écouler paisiblement dans un système matriarcal, où les habitants semblent relativement libres de leurs faits et gestes. Du moins jusqu'à un certain point, puisque Ophélie, l'héroïne de cette série, gardienne d'un petit musée dédié aux objets de l'ancien monde sur Anima, se voit contrainte, après avoir refusé deux demandes en mariage de membres de son arche, à accepter des fiançailles avec un habitant du Pôle, une arche hostile et glaciale, que l'héroïne devra rejoindre contre son gré. La jeune fille maladroite, effacée, se retrouve fiancée à un homme qu'elle n'a jamais vu, et qui dès la première rencontre, lui inspire une crainte bel et bien fondée. On compte en effet ne pas lui faire épouser n'importe qui, puisque Thorn, cet homme au visage barré de cicatrices, rigide, antipathique, est le surintendant de la Cour de son monde. Un être aussi craint que détesté, qui ne semble guère plus ravi que la jeune femme de cette union...

Au fil des pages de ces deux tomes, l'histoire se développe magnifiquement, laissant la place à une intrigue retorse, dans laquelle on ne compte plus les complots ou les assassinats... Le fonctionnement des arches et la toute-puissance des Esprits de famille se révèlent également à l'issue du second tome plus énigmatique que jamais... Le personnage d'Ophélie, jeté littéralement en pâture dans un monde terrifiant, timoré et maladroit à l'ouverture du récit, se révèle au final d'une force et d'une résolution admirables. Evidemment, comment ne pas évoquer Thorn, le personnage-phare du récit, d'un abord détestable, dur et intraitable, qui déteste visiblement l'idée même du mariage avec la pâle animiste, et dont on voit progressivement se fissurer l'enveloppe de glace... Le personnage est complexe à souhait, délicieusement insaisissable et odieux, misogyne et taciturne... Une véritable incarnation byronnienne dans laquelle se mêle avec bonheur quelques traits de caractère à la Javert ! Un mélange jubilatoire, s'il en est, puisque le personnage, sous des dehors impassibles et froids, se révèle être un merveilleux condensé de frustrations et de passions réprimées...

Les personnages secondaires sont brossés magnifiquement, qu'ils soient attachants ou terrifiants, et l'univers entier de La Passe-Miroir semble prendre vie de manière presque surnaturelle dans l'esprit du lecteur ! Une très belle et passionnante découverte que cette série, dont attend au total quatre tomes, dont le troisième semble prévu pour le courant de l'année 2017. D'ici là, on patientera difficilement... en relisant les deux premiers volumes !

A lire et à relire !

Site officiel de La Passe-Miroir


5 commentaires:

clairebelgato a dit…

Décidément, cette saga m'intrigue énormément ! J'ai prévu de la lire pour la période des fêtes !
Bonne fin de semaine à toi !

Lorinda a dit…

Je ne peux rien rajouter de plus à ton superbe article ! Tu as parfaitement d'écrit l'univers, les personnages, ce qui en fait le charme, les énigmes, l'écriture brossée et stylisée, les thèmes qui sont quand même plus vers le Young adult que la jeunesse pure (à la Philip Pullman, comme tu soulignes si bien !), avec des énigmes et bien des aventures... Vivement la suite ! ^^ Je suis contente que ces deux tomes t'aient tant plu : j'ai bien envie de les relire aussi (et de les acheter en fait, je les avais empruntés, n'achetant plus que ce qui me plaît vraiment !)

Clelie a dit…

@clairebelgato : Ouiii, fonce, je pense que tu vas adorer ! Et le lire pendant la période des fêtes, au coin du feu, est une excellente idée !

@Lorinda : c'est vraiment grâce à toi que je me suis intéressée à cette série, donc je te remercie encore vivement de ton conseil ! J'ai absolument adoré le personnage de Thorn, taciturne et rigide comme on les aime ! ;) Au fait, je suis en train de lire le roman Star Wars, j'ai pris un peu de retard dans mes lectures. Donc ne t'en fais pas, je te le renvoie dans le courant de la semaine prochaine !

Lorinda a dit…

C'est un plaisir ! Et j'ai vraiment adoré Thorn avec le 2e tome...

Le roman Star Wars doit être moins enthousiasmant en revanche :P Prends ton temps, il n'y a rien de pressé !

Clelie a dit…

Je suis vraiment très en retard niveau lecture... Je t'avoue que je n'ai toujours pas terminé le roman SW. Il y a de bonnes choses dans ce bouquin, néanmoins ! Je termine ça vite et te le renvoie ! ;)