04 mars 2018

Rétrospective lectures (de décembre à février) - 1ère partie

Diantre ! Plus d'articles depuis le mois d'octobre... Il est donc grand temps de faire le point sur les lectures coups de coeur de ces derniers mois. Peu de livres lus finalement, mais de véritables pépites pour la plupart, découvertes tout à fait par hasard au cours de longues et délicieuses pérégrinations dans les rayons des libraires...Un rapide aperçu de ces ouvrages, donc, présentés sans classement spécifique...


Abigaël, de Magda Szabó (Editions Viviane Hamy)

On connaît maintenant Magda Szabó, auteure hongroise du XXe siècle (1917-2007), grâce à son fameux ouvrage, La Porte, récemment réédité au Livre de Poche. Ecrivain prolifique, dramaturge, poète, Magda Szabó a livré avec cet ouvrage un magnifique témoignage sur le passage à l'âge adulte. Abigaël retrace les années d'adolescence de Gina, fille d'un officier de l'armée hongroise, envoyée en pension dans un collège de province, où elle se sent vite rejetée et exilée. Dans le contexte tourmenté de la seconde guerre mondiale, ce roman aux accents initiatiques, laisse entrevoir avec une émotion tangible l'inexorable et cruelle transition de l'insouciance bénie de l'enfance, aux tourments de l'âge adulte et aux réalités de la vie. 

J'ai lu ce livre avec un plaisir teinté de mélancolie... Il évoque par bien des aspects des souvenirs personnels d'insouciance, et la brutalité avec laquelle, à l'adolescence, le monde adulte vient subitement s'introduire dans le vôtre, avec ses drames et ses questionnements. Un livre sublime et certainement l'une des plus belles découvertes de ces derniers mois. 

Le parapluie de Saint-Pierre, de Kálmán Mikszáth (Editions Viviane Hamy)

Quand on tombe sur des perles comme Magda Szabó ou Sándor Márai dans le rayon des auteurs hongrois, on en recherche presque compulsivement d'autres... Après quelques menues investigations sur la toile, c'est le titre "Le parapluie de Saint-Pierre" de Kálmán Mikszáth, auteur de la fin du XIXe siècle qui s'est imposé. 
Roman campagnard, charmant, à la langue, à l'humour et au cynisme très en avance sur son temps, Le parapluie de Saint-Pierre, retrace l'histoire croisée de deux jeunes gens, l'un à la recherche d'un parapluie dont le manche contient la preuve de son héritage, et l'autre gardienne dudit parapluie, devenu objet de culte de la paroisse qui l'a vue grandir... Malgré un démarrage un peu confus (la faute au style très piquant de l'auteur, qui déconcerte un peu durant les premières pages), je suis ressortie de cette lecture ravie, et agréablement surprise par le style de cet écrivain dont j'ignorais tout, dont l'oeuvre reste cependant très anecdotique, voire inconnue dans les rayons de nos librairies.

L'Eveil des Dieux (Les dossiers Thémis, tome 2), de Sylvain Neuvel (Le Livre de Poche)

Il faut être honnête, je me frotte très peu à la littérature S-F. Après plusieurs essais infructueux, parmi lesquels j'ai tenté à de nombreuses reprises Frank Herbert, Isaac Asimov ou Jo Walton, je pense avoir trouvé mon bonheur avec cet auteur canadien et cette trilogie en particulier. Après voir lu il y a un an le 1er tome des dossiers Thémis, intitulé "Le sommeil des géants", j'ai immédiatement eu un énorme coup de coeur, non seulement pour l'histoire (somme toute assez traditionnelle pour de la S-F), pour ses personnages féminins extrêmement forts et éloignés au possible des clichés habituels mais surtout pour le style du récit, découpé en extraits d'entrevues avec les différents protagonistes, mené par un personnage extérieur dont on ignore le rôle exact, et dont on ne sait pour ainsi dire absolument rien jusqu'à la fin du second tome. Cette saga raconte l'histoire de scientifiques, de militaires, d'anthropologues aux prises avec la découverte d'un géant humanoïde, sorte de robot fait de métal inconnu, et capable de s'activer sans source d'énergie extérieure, baptisé Thémis. Et qui s'avère surtout être une redoutable arme de combat... Quand un matin, un robot similaire surgit au beau milieu de Londres, il apparaît clairement que des visiteurs d'un autre monde s'intéressent de près aux recherches menées sur Thémis... 
Si le premier tome de la trilogie se révélait relativement serein dans son déroulement, il en va tout autrement pour ce second volet, qui lorgne clairement sur la Guerre des Mondes d'H.G. Wells, et se révèle être beaucoup plus "cinématographique" que le premier. Il n'est d'ailleurs guère étonnant qu'une adaptation soit pour l'instant en développement, tant le récit semble ici particulièrement visuel. Une très bonne surprise donc que cette saga, dont le troisième tome, intitulé "Only Human", n'est pas encore sorti en français.

A suivre dans l'article suivant : Smoke, de Dan Vyleta, Reine de cendres, d'Erika Johansen, et La splendeur des Amberson, de Booth Tarkington

3 commentaires:

Lorinda a dit…

Tu m'intrigues vraiment avec Abigaël, dont tu m'avais touché deux mots par mail ! J'admets que je me tenais à une certaine distance de l'auteure, car je crois que la Porte (sauf erreur de ma part) est du genre policier, et j'ai toujours un peu de mal avec. Mais ce titre-ci semble très différent, et peut-être plus humain à lire.
Je suis aussi curieuse des Dossiers Thémis, surtout avec ce type de points de vue alterné permettant de croiser différents personnages. J'apprécie déjà ce détail de construction ! Ceci dit, j'aurai l'occasion de parcourir ou lire, il est dans ma prochaine commande pour le boulot.
Smoke est d'ailleurs également dans ma bib. Celui-là, par contre, m'intriguait depuis un moment et je le lirai. Je suis curieuse de voir ton futur avis dessus !

En tout cas, c'est vraiment bien que tes dernières lectures aient été aussi passionnantes...quand on pense aux périodes où on en lit plein, pour ne pas en retenir finalement grand-chose.. Je suis contente de te voir reposter sur ton blog :D

Clelie a dit…

Je viens justement de commencer La Porte. J'en suis au tout début, je te dirai quand je serai plus avancée ! Abigaël est vraiment très bien, c'est un très beau roman que je ne m'attendais pas du tout à aimer... Ce fut donc une excellente surprise pour le coup. Pour les Dossiers Thémis, je te conseille vraiment, quoique à mon humble avis, le premier tome m'a plu davantage que celui-ci, car il était beaucoup plus dans l'introspection. Cela dit, il fallait bien un moment donné que l'histoire S-F pure et dure se mette en marche ! Comme je le dis dans l'article, il lorgne vraiment du côté de la Guerre des Mondes... Pour Smoke, je suis en train de préparer l'article, et sans vouloir t'influencer dans ta prochaine lecture, j'émets quand même de grosses réserves sur ce bouquin. C'était original au démarrage, et puis l'histoire tourne un peu en rond... :)

Lorinda a dit…

Je pense que le côté Guerre des Mondes ne me dérangerait pas...après tout, celui-ci aussi est un très bon roman. Et puis, en effet, on n'est pas dans la SF pour rien. Ah, dommage pour Smoke...mais bon, on ne peut pas avoir des perles partout, et il y en a toujours qui commencent bien avant de retomber comme un soufflé.